Les mygales

1] Introduction

(Voir "Bibliographie" pour la source des images)

Préliminaires

La mygale, à l'instar de toutes les araignées est un animal qui suscite de la répulsion et de la peur. Cette réaction est naturelle chez l'homme qui a tendance à craindre et détester ce qu'il ne connait pas.
Les araignées, à part quelques spécimènes qui sont effectivement dangereux du fait de leur venin (la veuve noire étant l'exemple le plus célèbre), ne sont pas mortelles ni dangereuses.
Il ne s'agit pas de monstres bestiaux, n'attendant que le moment où le pauvre humain a le dos tourné pour lui sauter dessus, le truffer de venin et lui sectionner la carotide.

Les mygales sont pour la plupart dociles voir peureuses mais aucune ne vous agressera.
La Theraphosa leblondi et la Brachypelma smithi sont deux espèces qui ont été adoptées pour servir d'animaux de compagnie.
Elles se déplacent lentement, ne courent pas et ne sautent pas.
C'est en effet le fait de ne pouvoir prévoir les mouvements et les intentions des araignées qui fait d'elles des monstres.
Je vais m'attacher ici à présenter de manière non spécifique les mygales en espérant que cela aidera à mieux comprendre ces araignées et à les apprécier sinon à ne pas les détester.

Généralités

La femelle est souvent reconnaissable à son corps plus grand et ses pattes plus courtes ce qui lui donne un air plus trapu que le mâle.
Chez les mygales, la différence de taille entre les deux sexes n'est pas aussi prononçée que chez certaines autres araignées.

Il existe trois sortes de mygales:
- les arboricoles: elles sont petites, munies de longues pattes bien velues (on parle de pattes plumeuses) et tissent leurs toiles dans les feuillages.
- les terrestres: leurs pattes sont plus courtes que les arboricoles, le corps est plus rond et sont plus fragiles que celui des arboricoles.
- Les sous-terraines: elles ont un corps plus allongé et vivent dans des terriers qu'elles se sont amménagé.

Il existe trois comportements:
- docile: elle se laissera toucher et manipuler sans trop réagir.
- moins docile: elle aura tendance à s'affoler, elle se réfugiera dans un abri, soulèvera l'abdomen et bombardera, c'est à dire qu'à l'aide de ses pattes arrière, frottera le dessus de l'abdomen pour propulser un nuage de poils urticants vers l'intrus.
Ces poils urticants sont allergisants et extrèmement irritants, ils possèdent des dentitions comparables à un harpon.
Une telle arraignée se reconnait car le dessus de l'abdomen est décharné.
- agressive: entendez par là que cette catégorie se placera directement en position défensive: elle lève la première paire de pattes, les pédipalpes et écarte les chélicères dans une attitude très claire, si elle est approchée ou touchée, elle n'hésitera pas à mordre.

Contrairement à ce que fait croire le cinéma, une mygale n'attaque pas un humain passant à sa portée, la mygale chasse grâce aux vibrations se transmettant à ses trichobothries. Sa prédation se limite aux proies de petite taille passant à sa portée.

Communication

Les mygales peuvent émettre divers bruits dont le plus remarquable est la stridulation.
En effet, a l'aide des pédipalpes et/ou des chélicères, la mygale produit un son destiné à dissuader ou au contraire attirer l'attention.

Ces araignées peuvent produire des battements à l'aide de leurs pattes avant et pédipalpes.

Enfin, les araignées communiquent grace à des substances volatiles appelées phéromones, celles-ci sont mises en jeu notamment lors de l'accouplement.

Classification

Il existe 30000 espèces d'araignées.
Voici par exemple le classement d'une Theraphosa leblondi:

Royaume: animal
Phylum: arthropodes (animaux dotés d'un exosquelette et appendices articulés)
Sous-phylum: chélicérates (autres sous-phylums, ex: crustacés,...)
Classe: arachnides (arachnidae) (autres classes, ex: insectes, myriapodes,...)
Ordre: araignées (araneae) (autres ordres, ex: scorpions, opillions, acariens, solifuges,...)
Sous-ordre: mygalomorphe (mygalomorphae) (autres sous-ordes: aranéomorphes,...)
Famille: theraphosidae
Sous-famille: theraphosinae
Genre: theraphosa
Espèce: leblondi

Ce qui caractérise les araignées:
Un corps en deux parties, pas d'antennes, 6 paires d'appendices articulés (pattes, pédipalpes).

Quelques chiffres

La taille d'une mygale varie entre 2.5cm et 10cm (Poecilothera subfusca).
La Theraphosa leblondi: corps de 10 à 11 cm et envergure de 26 cm, poids: 135 g.
La Brachypelma smithi qui mesure 7 à 8 cm est originaire du Mexique, elle est docile et est importée pour être vendue aux états unis comme animal de compagnie. Elle est noire avec des segmentations oranges sur les pattes.

Les anglais utilisent le terme de tarentula pour désigner aussi bien les mygales que les tarentules (qui sont des lycosidés et non des mygalomorphes).

On trouve des mygales en argentine, mexique, brésil, martinique, costa-rica, sud des états unis, etc.
Il faut noter que les plus agressives sont rencontrées en asie.

Quel que soit son origine, la mygale est un animal asocial, on ne les trouve en groupe que lors de l'éclosion et dans les premières semaines de la naissance et durant le bref moment que dure l'accouplement, évènement qui est parfois/souvent fatal au mâle.
La mygale tisse la journée et chasse la nuit.

Les mygales avaient un ancêtre connu sous le nom de mégarachnée, vivant au paléozoïque et ayant une envergure de 1m (corps de 35cm).

Les mygales mordent leurs proies et leurs innoculent du venin qui contient des neurotoxiques, des substances nécrosantes, des hémotoxique et des agents liquéfiants.
Par exemple, chez l'homme, une morsure de Stromatopelma peut se manifester sous la forme d'une douleur cuisante et de crampes pouvant s'étendre sur un tiers du corps.
En revanche, le venin d'autres mygales, peut causer une douleur comparable à une piqûre de guêpe.

Seconde partie: Le corps de la mygale
Troisième et dernière partie: La vie des mygales
La bibliographie et la source des images